16 août 2017

Tour du Viso et son ascension

Tour du "Roi de Pierre" et son ascension sur 1 semaine.

Pour s'y rendre : Nancy - Lyon - Grenoble - Col du Lautaret - Briançon - Col de l'Izoard - Abriés - Gîte de la Monta.

Marcelle - Dominique - Gérard - Daniel  et moi.



730 km, nous sommes sur un weekend de grand départ et nous subissons un peu de "bouchons" pour arriver à destination. Nous sommes le samedi 5 Août 2017. Et il fait un superbe soleil et la chaleur est encore présente.

Le Mont Viso et ses pentes constituent un point d'attrait exceptionnel pour la pratique de la Randonnée. Ce dernier à la forme pyramidale parfaite offre un univers de découverte et d'aventures sur un réseau de sentiers exigeants. Il sait offrir des paysages et des panoramas inoubliables....... lorsque la Nébbia (brouillard de beau temps) est absente.
Il subit souvent, la fameuse "Lombarde" vent d'Est, qui amène la pluie. 



Dimanche 6 Août 2017.
Départ du gîte vers 8h15 sous le soleil ...... qui ne dure pas !!!! Le gardien nous avait prédit la pluie vers 18h30, cette dernière est apparue vers 8h45 avec l'orage. Oupss !!!! Cela commence bien....... 
Notre cheminement passe par le sommet de la Lauziere à 2576m  pour rejoindre le Collet de Gilly où il ne fait pas chaud sur la crête avec l'orage toujours présent.



Ce dernier nous quitte pour la montée au col d'Urine à 2525 m. Pause casse croûte à cet endroit avant de rejoindre le refuge de Jervis Willy situé dans le Val Pellice en Italie.
Arrivés vers 16h00, sans se presser.
Belle étape sans grandes difficultés.



Refuge Jervis Willy, beau refuge avec beaucoup de monde, car accès voiture pas très loin.
Repas servis sur assiettes, 3 plats, fromage, dessert...ouf. Sanitaire propre avec douche à volonté, chambre de 6. Tout bien........!!!!!



19 km 500 pour 1300 m de dénivelée positive et 1260 m de dénivelé négative. 

Lundi 7 Août 2017.
Départ du gîte vers 8h00 après un bon petit déjeuné vers le refuge du Mont Viso.
La météo est au beau, mais il ne fait pas trop chaud.
En partant de Jervis nous voyons le cheminement tout en montée qui nous attend.
Belle montée progressive après être passés au hameau de Partia d'Armunt.



1100 m de montée, en passant par le refuge Granero qui se trouve à 2377 m. 



Nous en profitons pour faire une petite pause café. Agréable accueil. 



Alerte intestinal pour Dominique, pauses successives dans la montée pour lui.



Nous nous dirigeons vers le col de Serriere à 2851m et à son passage, une alerte intestinal me concernant ainsi que Marcelle nous prends ...... et à plusieurs reprises.
Et nous voici tout trois avec notre papier repérant les coins les plus intimes pour faire ce qui doit être fait !!!!!! Non....... Cela ne fais pas rire !!!!!!
Surement, un plat d'hier soir qui était plus ou moins frais.



Après le col de Serriere qui nous permet de rejoindre la France, le sentier n'est qu'en descente et nous arrivons au refuge du Viso. vers 14h30.
Il nous faut attendre 16h00 pour que les sanitaires ouvrent et là, c'est la ruée. Beaucoup de familles avec des enfants et 2 douches qui distillent l'eau avec beaucoup de difficultés,
seul bémol à ce refuge où le repas est copieux et un petit déjeuné à la française. Chambre de 7 personnes.
Belle journée sans difficultés techniques.
13km 400 pour 1260 m de dénivelé positive et 450 m de dénivelé négative.

Mardi 8 Août 2017.
Départ du gîte vers 7h30 car une grande journée nous attend pour rejoindre le refuge Quintino Sella.
Nous prenons la direction du col de la Traversette à 2882 m et la météo n'est pas trop mauvaise pour notre départ et cela jusqu'au tunnel de la Traversette que nous empruntons pour rejoindre l'Italie.



A la sortie de notre tunnel d'environ 70 m, une brume nous enveloppe et ne nous permet pas d’apercevoir notre environnement. Descente, montée, lacs, tout cela ce dévoile de temps à autre, sans que l'on puisse vraiment en profiter.



Nous en avons même rajouter un peu pour découvrir la source du Pô avec l'assentiment de .... presque tous. 



La pluie a fait son apparition depuis la pause déjeuné au lac Chiaretto et il nous faut encore faire du dénivelé pour atteindre la R Trune à 2590 et ensuite le col du Viso à 2650m pour enfin redescendre sur le refuge Sella.



Refuge situé au bord d'un lac, sur 3 étages, beaucoup de monde, avec la pluie tout est mis à sécher dans le local à chaussures où la soufflerie à été mis en route😀😀.



Nous y resterons une nuit de plus car demain le temps est annoncé acceptable pour grimper sur le Mont Viso.
Belles journée physique sans grandes difficultés techniques.
19 km pour 1650 m de dénivelé positive et 1400 m de dénivelé négative.

Mercredi 9 Août 2017.
Levé 3h30 pour un départ à 4h15. 
Sommes les premiers à quitter le refuge dans une nuit étoilée pour gravir ce mont Viso à 3841 m, si la météo veut bien nous le permettre. 



Pour commencer, ils nous faut monter au Pas de la Sagnette à 2991 m. Pour y accéder, le cheminement se fait à l'aide de chaines qui nous sert de mains courantes. Le jour commence à ce lever.



Ensuite ........ Il ne faut pas lâcher les fameuses trace jaunes pour arriver au Bivouac Andreotti. 



Petite pause, puis il nous faut repartir pour traverser un névé bien dur et il reste de nombreux amas de grêle tombée la veille et qui ont bien gelés dans la nuit et qui sont bien glissants. 



C'est à ce niveau que les "petites difficultés" commencent. 



Passages où il ne faut pas dévisser, passages de dièdres, de cheminées, de vires, pas de tout repos et pas si facile qu'il n'est dit !!!!! 



Nous grimpons jusqu’à 3700 m et après l'endroit du "fer à repasser", nous prenons la décision de redescendre, car de gros nuages commencent à monter et cela ne nous rassure pas pour la descente, car cette dernière reste la plus délicate de la course et en cas de pluie ce serait une tout autre affaire.



Il est toujours décevant de renoncer si prés du but, mais sécurité oblige !!!!!!



La descente se fait en toute sécurité, en prenant du temps, mais nous sommes de nouveau au Pas de la Sagnette en bonne forme et la pluie n'a pas encore fait son apparition.



Passage du Pas, pour rejoindre le sentier et ensuite le refuge Sella où nous passerons notre seconde nuit.



Peut après notre arrivée, un orage de grêle s'est mit à tombé. Impressionnant !!!!😰😰😰
Belle journée Physique et technique. Ne pas mésestimer cette ascension.
12 km pour 1200 m de dénivelé positif et 1200 m de dénivelé négative.

Jeudi 10 Août 2017.
Départ du Gîte Sella vers 8h30 pour rejoindre le celui de Savigliano situé sur le village Genzana, au bord du lac de Castello à 1664 m
Journée sans difficultés essentiellement en descente.



Empruntant le sentier de la Grande Traversée des Alpes. passage au pas de Gallarino, celui de Chiaffredo, lac de Bertin, pour ensuite rejoindre le sentier U9 qui nous amène sur le lac de Castello.



Déjeuné au bord du lac pour ensuite rejoindre Maddalena, village typique du Piemont et son camping et remonter à notre gite.



Bon accueil, refuge un peu vétuste. Douche chaude à volonté,  bon repas et bon petit déjeuné.



Belle journée ensoleillée, sans difficultés.
17 km 100 pour 400 m de dénivelé positive et 1360 m de dénivelé négative.

Vendredi 11 Août 2017.
Belle et grosse journée pour rejoindre la France et le refuge de la Blanche.
Départ du Gîte vers 7h30 pour chercher notre casse croûte au village à 8h00.
Départ pour le Col du Loup à 8h15 pour un grimpette de 1450 m pour atteindre les 3052 m.



Pause déjeuné, il ne fait pas chaud, pour ne pas dire froid, le vent souffle, malgré un panorama superbe on ne s'attarde pas trop.
Une belle descende pour rejoindre le Col du Longet et ses lacs. 



Le soleil nous réchauffe un peu. Tient......... Marcelle se rafraîchit par un bain de siège 😋😋😋au passage d'un lac. Bon..... en principe, il faut enlevée les chaussures et le pantalon pour que cela soit efficace ......... On le refera !!!!! 



Ensuite, on se dirige vers le Col de la Noire ........ et là..... On devient blanc devant le dénivelé qui se dresse devant nous 🙈🙈🙈 !!!!!!!! 
Ces 500 m de dénivelé sont avalés sans sourciller en un rien de temps et nous sommes de nouveau à 2900 m.



Il ne nous reste plus qu'a descendre tranquillement vers le refuge de la Blanche que nous apercevons plus bas à 2500 m.



Belle journée sous le soleil avec un gros dénivelé, sans grosses difficulté techniques.
Refuge avec beaucoup de famille, pas trop loin de la route (2 km). Nous nous avons dormis dans l'annexe (7 couchages). Douches chaudes à volonté. Bon dîné et bon petit déjeuné.
20 km pour 1920 m de dénivelé positive et 1000 m de dénivelé négative.

Samedi 12 Août 2017.
Départ du refuge vers 7h30........ Et.... C'est déjà la dernière !!!!!!!



Nous commençons par de la grimpette pour rejoindre le Col de St Veran à 2844 m ensuite le Pic de Caramantran à 3025 m pour redescendre sur le Col de Chamoussiere.



Nous atteignons  le Col d'Agnel pour remonter sur le pain de Sucre et ensuite le Col Vieux à 2806 m.



Ensuite, ce n'est plus qu'une belle descente en passant par les lacs Foréants et Bariclé pour rejoindre le gîte de la Montat.
19 km 400 pour 600 m de dénivelé positive et 1800 m de dénivelé négative.

Belle aventure, ou la météo a été des plus variée. Randonnée sportive vécue dans la bonne humeur et un climat de convivialité superbe ou nous avons Checkès mainte fois, à chaque passage de Cols et à la fin de chaque Etape✋✋✋👊👊👊.

A recommencer..........!!!!!!! Et @ bientôt pour d'autres aventures.
Pierre.
Album photo commun de Daniel et de moi-même.










06 juillet 2017

Tour des glaciers de la Vanoise 2017.

Tour des Glaciers de la Vanoise.


Du 24 juin au 2 Juillet 2017. En itinérance avec portage.

Départ de Pralognan en Vanoise.
Pour s'y rendre : Nancy - Lyon - Chambéry - Alberville - Pralognan en Vanoise pour 630 km.


Organisateurs : Moi-même et Claude.

Participant : Jean-Marc - Marc - Martine - Jean-Jacques - Pascal - Francis - Patricia - Catherine - Gérard.

Le Tour des Glaciers de la Vanoise est sans aucun doute un des circuit de randonnée les plus beaux. Une randonnée en balcon, au cœur du Parc National de la Vanoise avec de nombreux panoramas à 360°.
Nous évoluons au cœur d'un territoire protégé unique, loin de toute civilisation, où l'on peut admirer la flore qui émergera de sa longue léthargie dù à l'hiver.
Abrité des pluies océanique, le massif de la Vanoise est doté d'un climat relativement peu arrosé et bien ensoleillé.
Observation d'une faune exceptionnelle, telle que le réveil des marmottes, la grâce d'un chamois dans sa course, les vols élégants des aigles royaux ou des Gypaètes barbu et pour finir la journée, un colloque de bouquetins sur un coucher de soleil .
Plus ancien Parc National, il contourne la plus grande calotte glaciaire de France, dans un univers minéral, contrasté avec le passage de nombreux cols à proximité de sommets magnifiques agrémentés de lacs d'altitudes, le tout chapeauté par les glaciers de la Vanoise et constellé de sa flore des plus diverse tel que la Gentiane de koch, Doronic à grande fleur, Edelweiss,Lys martagon, le Chardon bleu et encore bien d'autre .
Un parcours qui redonne à la randonnée itinérante ses lettres de noblesse.

Le sentier évolue entre 1500m et 3000m.



Pralognan la Vanoise  -  Refuge du Grand bec.
Le départ se fait vers 11h30 et tout le monde est au rendez vous.




On pourra prendre la benne qui nous amène au Mont Bochor avant sa fermeture pour la pause de midi. 




Déjeuné à l'arrivée du Télé siège où nous avons une superbe vue sur Pralognan.

Comme cela avait été écrit dans le programme, nous prenons le sentier des Pariettes qui nous amène après une "petite descente" sur le haut des Granges.



Ensuite, ce sera un beau dénivelé positif de 1000 m pour atteindre Le Col de Leschaux à 2564 m où la neige est absente, ce qui nous arrange bien pour notre passage.




Pour cette montée assez rude sous le soleil et la chaleur, les organisme de chacun sont mis à l'épreuve.




Ensuite le sentier évolue dans des schistes, pierrier où la flore et ses couleurs superbes sont en plein épanouissement en cette période.




Arrivée au refuge du Grand Bec vers 17h30. Refuge complet. Bonne table, dortoir un peu sommaire. gardien sympathique et accueillant.  




13km 400 pour 1140 m de positif et 735 m de négatif.


Dimanche 25 juin 2017. 2éme journée.

Refuge du Grand Bec  - Refuge de Plaisance.
Il a fait orage dans la nuit et pour ce matin le ciel est bas et nuageux.



Nous avions deux options. En fonction des conditions favorables, nous prendrons l'option montagnarde.




Direction  vers la Pointe Méribel pour poursuivre vers le passage de la Grande Marianne et rejoindre le refuge du Plan des Gouilles pour 11h00.




Reste à descendre sur Champagny le Haut. Cette descendre mettra à rude épreuve les genoux de certains.




A Champagny, nous attend un petit marché artisanal qui aura notre visite.




Il est 12 h 30 et la pause déjeuné est la bienvenue et elle se fera au bord du Daron de Champagny à l'ombre.




Ensuite, nous rejoignons Le Liasonnay d'en bas d'où nous apercevons la cascade et le sentier à poursuivre qui grimpe de nouveau de 600 m.




Après une petite halte rafraîchissante, nous rejoignons le Refuge de Plaisance et son gardien Eric.


Le soleil est présent et la vie est belle.



20 km 900 pour 1180 m de positif et 1420 m négatif.


Lundi 26 juin 2017. 3éme journée.

Refuge de Plaisance  - Refuge du Palet.
Cela sera une étape de récupération.



Un départ, toujours sous le soleil en légère montée pour rejoindre le Plan et le Col Séry.




De belles vues et de beaux panoramas tout au long de ce cheminement. Sommet de Bellecôte, Dôme de la Sache, Mont Pourri et sous le soleil tout est beau.




Passage au dessus du refuge Entre le Lac où un Gypaète Barbu, nous à fait une superbe démonstration. Éphémère mais de toute beauté !!!!




Ensuite ce sont les Marmottes, de moins en moins sauvages et une en particuliers qui est 




tombée amoureuse de Marc ..... En fait.... Je crois que c'est réciproque  !!!!💖💖💖.

Le Gr5 est rejoins pour poursuivre jusqu'au refuge du Palet à 2600 m. Il est 13h00.



Nous en profitons pour déjeuné et goûter les diverses omelettes  pour certains et d'autres sortirons leurs casse croûte de leurs sacs.




Le ciel commence à devenir menaçant et il ne tardera pas à pleuvoir dans l’après midi.



























10 km 500 pour 770m de positif et 380 m de négatif.


Mardi 27 juin 2017. 4éme journée.
Refuge du Palet  -  Refuge des Fonds des Fours.
Belle étape montagnarde.



Il a plu toute la nuit et pour notre départ, le ciel est menaçant mais le soleil refait son apparition . 



Nous rejoignons le Col du Palet pour descendre sur le lac de Tignes et ses constructions futuristes pour l'époque où cela a été construit.



Belle montée pour atteidre le Col de Fresse à 2576 m. ensuite nous louvoyons dans la combe de Santon pour rejoindre la montagne de Charvet et son Chalet.



Longeons le ruisseau de la Pisse pour descendre au Parking du Manchet.



600 m de dénivelé positif nous attendent pour rejoindre le refuge du Fond des Fours.



Les toitures des chalets sont en réfection et nous assistons au différentes manœuvres d’hélicoptère qui vient à plusieurs reprises déposé du matériel avec dextérité. 



Il ne fait pas trop chaud avec un peu de vent mais l'endroit est calme et sublime.
Accueil sympathique de la gardienne, qui cuisine bien, même pour les végétariens. Et peut-être mieux....... Enfin..... ne soyons pas jaloux...... mais quand même 😣😣😣
Et pour le moment tout le monde est en pleine forme.



Bon petit déjeuné. Dortoir propre, toujours en bas flancs. Malgré sa proximité avec Val d'Isére, pas trop de monde pour cette nuit.

22 km pour 1240 m de positif et 1210 m de négatif.


Mercredi 28 juin 2017. 5éme journée.
Refuge du Fond des Fours  -  Refuge Entre Deux Eaux.



Encore une belle étape d'altitude où nous allons côtoyer la neige. Cela va mettre un peu de "pepss" pour notre journée.



Un peu d'inquiétude pour certains(es), mais pour notre départ le temps est froid mais beau.



Le départ se fait par une montée en direction du Col de la Rocheuse, pas vraiment un sentier défini et ils nous faut prendre la trace la mieux adapté au groupe.




Passage de nombreux gués. les chaussures sont relavées (et les pieds aussi pour certains.es). 
Gps et cairns nous amènent sans problèmes au Col de la Rocheure à 2911m.


Nous cheminons un bon moment dans la neige  auprès de petits lacs dont celui du lac de la Rocheure. 





De toute beauté.



Il nous faut quitter cet environnement magique pour redescendre en direction du refuge de la Femma où nous avons prévu de déjeuné.



Notre descente se fait parmi de nombreuses diversité de fleurs, plantes et leurs couleurs différentes.



Sympathique endroit où de nombreuses marmottes sont présentes.



Après le déjeuné, le temps à changer et nous voyons la pluie au loin qui se rapproche.
La gardienne à beau nous dire que cela n'est rien, cela ne nous rassure pas.
Et nous avions raison !!!!!!



Cela permet à Patricia de déployer sa tenue. Oupss !!!! Là..... Tu ne risques plus rien, tu peux aller faire de la plongée.😂😂😂💧💧💧.
Nous prenons une bonne averse pour redescendre le vallon qui nous amène au refuge d'Entre Deux Eaux ou il y à déjà beaucoup de monde.



Nous serons dans l'annexe en face du refuge. Pas mal, mais il a plu toute l’après midi et les wc, sanitaires et services sont en face........ et il nous faut traverser la cour.



Non... non, nous ne sommes pas des poules mouillées mais je n'aime pas être mouillé!!!!! Quoi !!!!!



Beau refuge avec beaucoup de monde. Complet ce soir. Bon dortoir. Bon dîné. Petit déjeuné... Un peu usine avec son self . Bon accueil et bon service.
21km 500 pour 600m de positif et 1000m de négatif.

Jeudi 29 juin 2017. 6éme journée.
Refuge Entre Deux Eaux  -  Refuge de l'Arpon.
Etape, ou nous allons longés la calotte glaciaire de la Vanoise. 



Ce matin à notre départ, nous apercevons qu'il à neiger cette nuit sur les sommets.



Un départ tout en montée pour rejoindre les Lacs des Lozieres.



Bel endroit situés en dessous de la pointe de la Réchasse.



Ensuite nous progressons sur un sentier balcon ou nous avons la chance de voir une horde de Bouquetins....... qui prennent du plaisir ..... à nous voir.



ou pas. Qui vous dit que l'on s’ennuie en montagne. Toujours en pleine forme et en occupation ses bouquetins 😉😉😉



La pluie est venue nous rejoindre pour cette fin de matinée. E là, c'est moins drole. La vue se bouche, les nuages font leurs apparitions et le froid aussi !!!!!!



Nous arrivons pour le déjeuné dans un refuge qui vient d'être rénové et qui est plus moderne que ceux que nous avons été accueillie depuis le début de notre périple.



En fonction de la météo, nous ne pourrons monter au lac de l'Arpont.

12 km 300 pour 730 m de positif et 550 m de négatif.

Vendredi 30 juin 2017. 7éme étape.
Refuge de l'Arpont  - Refuge de la Dent Parrachée.
Le soleil est revenu pour notre départ de cette journée, tout en balcon.



Sans grandes difficulté, nous sommes sur le Gr5 et ce dernier nous amène à la chapelle St Laurent, pour rejoindre la croix de La Loza.


 

















Un sentier tout en ondulation et qui surplombe la vallée et les villages de Termignons, de Bessan et la route qui remonte sur le col de l'Iseran. 



De belles vues, sous le soleil.



De nouveau, nous avons droit à l'apparition d'un gypaète barbu et nous ne nous ne privons pas d'en admirer son élégance dans les airs.



Pause déjeuné au Esserines.
Arrivée au pied des remontées, il nous faut faire notre dénivelé pour rejoindre notre refuge.
Sans précipitation, nous passons au refuge de Plan Sec qui à l'air très reposant.



Passons au dessus des deux lacs (plan d'Amont et d'Aval).



Atteignons le refuge de la Fournache pour enfin apercevoir notre refuge qui se situe à 2511m.




















Refuge accueillant, sans grand monde, du reste nous serons les seuls pour cette nuit.



Nous sommes accueilli par Franck et nous sommes inviter dans sa cuisine pour être informés de la météo. 



Geste sympathique et conviviale de ce denier.
Merci à Franck pour son accueil.
Bon accueil, bon repas, bon petit déjeuné avec croissant frais, tout est fait pour que l'on y revienne. Dortoir un peu sommaire, mais cela va s'arranger avec l'agrandissement.
18 km 300 pour 1560m de positif et 1500m de négatif.

Samedi 1 juillet 2017. 8éme journée.
Refuge de la Dent Parrachée  -  Refuge de la Valette.

Une étape longue en distance avec un bon dénivelé. Une étape de montagne !!!!👊👊👊




Cette nuit il encore neigé et un peu gelé.



Petite descende bucolique pour rejoindre, le Vallon et son refuge, du Fond d'Aussois.



Petite halte au refuge d'Aussois et petite discussion avec un népalais qui à déjà fait plusieurs fois l'Everest en tant que guide et qui possède une lodge dans les environs. 
ce dernier n'a pas manquer de nous donner ses coordonnées.



Il ne fait pas chaud pour "attaquer le col d'Aussois".




Belle montée progressive de 500m dans un environnement montagnard. Où il faut de temps à autre deviner le cheminement.



Mais point d'adversité, malgré les conditions climatiques nous en venons à bout avec le sourire.


Nous ne montrons pas à la Pointe de l'observatoire car cette dernière est dans le brouillard et nous n'y voyons aucun intérêt. sans visibilité .... psfusss !!!!!



Ensuite..... bah... Il nous faut redescendre, pour rejoindre la Pointe de la Rosoire, pointe de l'Ariande.


Ça monte , ça descend , petite montagne russe.



Nous sommes au pied du glacier du Génépy et en fonction de notre progression au pied du glacier de l'Arpon en dessous du glacier des Nants.



Nous dirigeons vers le chalet des Nants pour ensuite remonter de 400m pour rejoindre le refuge de la Valette qui est dans le brouillard à notre arrivée.




Petite discussion en ce qui concerne le cheminement de demain.



Pas de l'Âne ou pas........... Suite demain matin. 
Bon repas, bon accueil, bonne couettes et bon petit déjeuné.
Ce sera notre dernière journée. 😢😢😢
22 km pour 1560m de positif et 1500m de négatif.

Dimanche 2 juillet 2017. 9éme journée.
Refuge de la Valette  -  Pralognan la Vanoise.
Une belle descende nous attend pour cette dernière journée ensemble.



La décision tant attendue (depuis hier soir) a été prise à l'unanimité comme toute démocratie le veut.


Nous avons pris avec Claude !!!!!😎😎😎l'option de descendre par le Pas de l'Âne, ce dernier n'étant plus enneigé, celui est faisable en prenant les sécurités qui s'imposent.



Le temps.... couvert n'est pas à la pluie. Tout parfait.



La suite ne demande qu'une grande attention et un pied sûr.



Beau cheminement pour notre dernière.



C'est bientôt fini 😢😢😢😢😢😢😢😢😢



C'est fini.....!!!!!!!!



7 km pour 35m de positif et 1210m de négatif.

Superbe séjour avec convivialité, bonne humeur tout au long de ce périple.
Petit compte rendu de Patricia qui résume tout notre périple.
Merci à elle, d'avoir trouvée les bonnes formules.
Merci à toutes et tous pour le partage des photos




Pierre.
@ bientôt pour d'autres aventures.......Si vous le voulez 👍👊👊

Tour du Viso et son ascension

Tour du "Roi de Pierre" et son ascension sur 1 semaine. Pour s'y rendre : Nancy - Lyon - Grenoble - Col du Lautaret - Bri...