16 août 2017

Tour du Viso et son ascension

Tour du "Roi de Pierre" et son ascension sur 1 semaine.

Pour s'y rendre : Nancy - Lyon - Grenoble - Col du Lautaret - Briançon - Col de l'Izoard - Abriés - Gîte de la Monta.

Marcelle - Dominique - Gérard - Daniel  et moi.



730 km, nous sommes sur un weekend de grand départ et nous subissons un peu de "bouchons" pour arriver à destination. Nous sommes le samedi 5 Août 2017. Et il fait un superbe soleil et la chaleur est encore présente.

Le Mont Viso et ses pentes constituent un point d'attrait exceptionnel pour la pratique de la Randonnée. Ce dernier à la forme pyramidale parfaite offre un univers de découverte et d'aventures sur un réseau de sentiers exigeants. Il sait offrir des paysages et des panoramas inoubliables....... lorsque la Nébbia (brouillard de beau temps) est absente.
Il subit souvent, la fameuse "Lombarde" vent d'Est, qui amène la pluie. 



Dimanche 6 Août 2017.
Départ du gîte vers 8h15 sous le soleil ...... qui ne dure pas !!!! Le gardien nous avait prédit la pluie vers 18h30, cette dernière est apparue vers 8h45 avec l'orage. Oupss !!!! Cela commence bien....... 
Notre cheminement passe par le sommet de la Lauziere à 2576m  pour rejoindre le Collet de Gilly où il ne fait pas chaud sur la crête avec l'orage toujours présent.



Ce dernier nous quitte pour la montée au col d'Urine à 2525 m. Pause casse croûte à cet endroit avant de rejoindre le refuge de Jervis Willy situé dans le Val Pellice en Italie.
Arrivés vers 16h00, sans se presser.
Belle étape sans grandes difficultés.



Refuge Jervis Willy, beau refuge avec beaucoup de monde, car accès voiture pas très loin.
Repas servis sur assiettes, 3 plats, fromage, dessert...ouf. Sanitaire propre avec douche à volonté, chambre de 6. Tout bien........!!!!!



19 km 500 pour 1300 m de dénivelée positive et 1260 m de dénivelé négative. 

Lundi 7 Août 2017.
Départ du gîte vers 8h00 après un bon petit déjeuné vers le refuge du Mont Viso.
La météo est au beau, mais il ne fait pas trop chaud.
En partant de Jervis nous voyons le cheminement tout en montée qui nous attend.
Belle montée progressive après être passés au hameau de Partia d'Armunt.



1100 m de montée, en passant par le refuge Granero qui se trouve à 2377 m. 



Nous en profitons pour faire une petite pause café. Agréable accueil. 



Alerte intestinal pour Dominique, pauses successives dans la montée pour lui.



Nous nous dirigeons vers le col de Serriere à 2851m et à son passage, une alerte intestinal me concernant ainsi que Marcelle nous prends ...... et à plusieurs reprises.
Et nous voici tout trois avec notre papier repérant les coins les plus intimes pour faire ce qui doit être fait !!!!!! Non....... Cela ne fais pas rire !!!!!!
Surement, un plat d'hier soir qui était plus ou moins frais.



Après le col de Serriere qui nous permet de rejoindre la France, le sentier n'est qu'en descente et nous arrivons au refuge du Viso. vers 14h30.
Il nous faut attendre 16h00 pour que les sanitaires ouvrent et là, c'est la ruée. Beaucoup de familles avec des enfants et 2 douches qui distillent l'eau avec beaucoup de difficultés,
seul bémol à ce refuge où le repas est copieux et un petit déjeuné à la française. Chambre de 7 personnes.
Belle journée sans difficultés techniques.
13km 400 pour 1260 m de dénivelé positive et 450 m de dénivelé négative.

Mardi 8 Août 2017.
Départ du gîte vers 7h30 car une grande journée nous attend pour rejoindre le refuge Quintino Sella.
Nous prenons la direction du col de la Traversette à 2882 m et la météo n'est pas trop mauvaise pour notre départ et cela jusqu'au tunnel de la Traversette que nous empruntons pour rejoindre l'Italie.



A la sortie de notre tunnel d'environ 70 m, une brume nous enveloppe et ne nous permet pas d’apercevoir notre environnement. Descente, montée, lacs, tout cela ce dévoile de temps à autre, sans que l'on puisse vraiment en profiter.



Nous en avons même rajouter un peu pour découvrir la source du Pô avec l'assentiment de .... presque tous. 



La pluie a fait son apparition depuis la pause déjeuné au lac Chiaretto et il nous faut encore faire du dénivelé pour atteindre la R Trune à 2590 et ensuite le col du Viso à 2650m pour enfin redescendre sur le refuge Sella.



Refuge situé au bord d'un lac, sur 3 étages, beaucoup de monde, avec la pluie tout est mis à sécher dans le local à chaussures où la soufflerie à été mis en route😀😀.



Nous y resterons une nuit de plus car demain le temps est annoncé acceptable pour grimper sur le Mont Viso.
Belles journée physique sans grandes difficultés techniques.
19 km pour 1650 m de dénivelé positive et 1400 m de dénivelé négative.

Mercredi 9 Août 2017.
Levé 3h30 pour un départ à 4h15. 
Sommes les premiers à quitter le refuge dans une nuit étoilée pour gravir ce mont Viso à 3841 m, si la météo veut bien nous le permettre. 



Pour commencer, ils nous faut monter au Pas de la Sagnette à 2991 m. Pour y accéder, le cheminement se fait à l'aide de chaines qui nous sert de mains courantes. Le jour commence à ce lever.



Ensuite ........ Il ne faut pas lâcher les fameuses trace jaunes pour arriver au Bivouac Andreotti. 



Petite pause, puis il nous faut repartir pour traverser un névé bien dur et il reste de nombreux amas de grêle tombée la veille et qui ont bien gelés dans la nuit et qui sont bien glissants. 



C'est à ce niveau que les "petites difficultés" commencent. 



Passages où il ne faut pas dévisser, passages de dièdres, de cheminées, de vires, pas de tout repos et pas si facile qu'il n'est dit !!!!! 



Nous grimpons jusqu’à 3700 m et après l'endroit du "fer à repasser", nous prenons la décision de redescendre, car de gros nuages commencent à monter et cela ne nous rassure pas pour la descente, car cette dernière reste la plus délicate de la course et en cas de pluie ce serait une tout autre affaire.



Il est toujours décevant de renoncer si prés du but, mais sécurité oblige !!!!!!



La descente se fait en toute sécurité, en prenant du temps, mais nous sommes de nouveau au Pas de la Sagnette en bonne forme et la pluie n'a pas encore fait son apparition.



Passage du Pas, pour rejoindre le sentier et ensuite le refuge Sella où nous passerons notre seconde nuit.



Peut après notre arrivée, un orage de grêle s'est mit à tombé. Impressionnant !!!!😰😰😰
Belle journée Physique et technique. Ne pas mésestimer cette ascension.
12 km pour 1200 m de dénivelé positif et 1200 m de dénivelé négative.

Jeudi 10 Août 2017.
Départ du Gîte Sella vers 8h30 pour rejoindre le celui de Savigliano situé sur le village Genzana, au bord du lac de Castello à 1664 m
Journée sans difficultés essentiellement en descente.



Empruntant le sentier de la Grande Traversée des Alpes. passage au pas de Gallarino, celui de Chiaffredo, lac de Bertin, pour ensuite rejoindre le sentier U9 qui nous amène sur le lac de Castello.



Déjeuné au bord du lac pour ensuite rejoindre Maddalena, village typique du Piemont et son camping et remonter à notre gite.



Bon accueil, refuge un peu vétuste. Douche chaude à volonté,  bon repas et bon petit déjeuné.



Belle journée ensoleillée, sans difficultés.
17 km 100 pour 400 m de dénivelé positive et 1360 m de dénivelé négative.

Vendredi 11 Août 2017.
Belle et grosse journée pour rejoindre la France et le refuge de la Blanche.
Départ du Gîte vers 7h30 pour chercher notre casse croûte au village à 8h00.
Départ pour le Col du Loup à 8h15 pour un grimpette de 1450 m pour atteindre les 3052 m.



Pause déjeuné, il ne fait pas chaud, pour ne pas dire froid, le vent souffle, malgré un panorama superbe on ne s'attarde pas trop.
Une belle descende pour rejoindre le Col du Longet et ses lacs. 



Le soleil nous réchauffe un peu. Tient......... Marcelle se rafraîchit par un bain de siège 😋😋😋au passage d'un lac. Bon..... en principe, il faut enlevée les chaussures et le pantalon pour que cela soit efficace ......... On le refera !!!!! 



Ensuite, on se dirige vers le Col de la Noire ........ et là..... On devient blanc devant le dénivelé qui se dresse devant nous 🙈🙈🙈 !!!!!!!! 
Ces 500 m de dénivelé sont avalés sans sourciller en un rien de temps et nous sommes de nouveau à 2900 m.



Il ne nous reste plus qu'a descendre tranquillement vers le refuge de la Blanche que nous apercevons plus bas à 2500 m.



Belle journée sous le soleil avec un gros dénivelé, sans grosses difficulté techniques.
Refuge avec beaucoup de famille, pas trop loin de la route (2 km). Nous nous avons dormis dans l'annexe (7 couchages). Douches chaudes à volonté. Bon dîné et bon petit déjeuné.
20 km pour 1920 m de dénivelé positive et 1000 m de dénivelé négative.

Samedi 12 Août 2017.
Départ du refuge vers 7h30........ Et.... C'est déjà la dernière !!!!!!!



Nous commençons par de la grimpette pour rejoindre le Col de St Veran à 2844 m ensuite le Pic de Caramantran à 3025 m pour redescendre sur le Col de Chamoussiere.



Nous atteignons  le Col d'Agnel pour remonter sur le pain de Sucre et ensuite le Col Vieux à 2806 m.



Ensuite, ce n'est plus qu'une belle descente en passant par les lacs Foréants et Bariclé pour rejoindre le gîte de la Montat.
19 km 400 pour 600 m de dénivelé positive et 1800 m de dénivelé négative.

Belle aventure, ou la météo a été des plus variée. Randonnée sportive vécue dans la bonne humeur et un climat de convivialité superbe ou nous avons Checkès mainte fois, à chaque passage de Cols et à la fin de chaque Etape✋✋✋👊👊👊.

A recommencer..........!!!!!!! Et @ bientôt pour d'autres aventures.
Pierre.
Album photo commun de Daniel et de moi-même.










06 juillet 2017

Dolomites 2017. Alta-Via 1.

Nous voici à pied d'oeuvre après 850 km, presque que de l'autoroute gratuite (Allemagne).
Prendre une vignette autrichienne de 15 jours pour circulation sur autoroute. Un petit bout payant en Italie. 
Arrivé sur place au lac de Braie, le parking est payant, ou voir avec l’hôtel si vous y séjourner.
Pour notre part, nous sommes partit tôt le matin (4 heure), ce qui nous a fait arrivés vers 13h30 et nous a permis de commencer notre périple.


Une petite étape de 3h00 de marche.




Que dire des Dolomites, qui n'a pas encore été dit.




Variété des climats.


Richesse de la Flore et de la Faune.
Vestige d'une histoire millénaire qui est né environ il y a 270 millions d'années et qui est maintenant sous nos yeux.
Cette roche calcaire est constituée d'algues, de coraux et autre organismes, lorsque la région était recouverte par la mer.
La personne qui à découverte cette étrange composition fut Dolomieu, géologue et minéralogiste français en l'an 1795.
Bon ...... Bah...... Oui, je sais, cela a déjà été dit. Mais je le rappelle pour celles ou ceux qui ne la savaient pas !!!!!!



Pour nous accueillir de beaux refuges, pas toujours disponibles en cette période chargée. 
Mais ........ J'avais pris le risque de ne pas réservé, en fonction de l’expérience de l'année passée sur l'Alta via 2 où il y avait de la place à chaque refuge. 
Mais sur l'Alta via 1 il y a beaucoup plus de monde en fonction de la difficulté du parcours et malgré la contenance des refuges, il restait peu ou pas de place.



 Le premier soir, nous avons fait la connaissance de David et de Fred qui commençaient comme nous cette aventure. Nous partagerons la chambre au fond du jardin, bien au calme pour cette première nuit.






Et nous effectuerons le parcours ensemble jusque à la fin du périple.

Les autres journée se sont poursuivies plus ou moins longues, plus ou moins difficile en fonctions des difficultés techniques rencontré.

Comme dormir dans un couloir.





Comme cette rencontre insolite.



Ces paysages à vous couper le souffle.


Refuges, un des plus haut, des Dolomites 


Il faut y redescendre ..........


Pas de fausses manœuvres...........



Une flore remarquable.



Des panoramas uniques.


Restauration : Ne chercher pas à perdre du poids !!!!!


Pour certains, ce sont de véritables hôtels en pleine montagne et toujours un téléphérique proche venant de la vallée .... !!!!!


De nombreux tunnels, témoignages de la guerre 14/18


Tout était réunis pour avoir passé un bon séjour dans cette région des Dolomites. Une météo où il n'a fait ni trop chaud, ni trop froid. Nous n'avons pas eu à subir les orages réputés violents.


Un séjour au top avec Marie, Fred et David qui sont redescendu dans leurs régions respectives avec de bons souvenirs.

@ bientôt pour d'autres aventures.
Pierre.




Tour du Viso et son ascension

Tour du "Roi de Pierre" et son ascension sur 1 semaine. Pour s'y rendre : Nancy - Lyon - Grenoble - Col du Lautaret - Bri...